VÉRONIQUE TREMEL

CITATION

Quelques estampes d’Hokusai (peintre et dessinateur japonais du XIX) et quelques paysages choisis dans le fil de ma vie sont les points de départ de ma quête;
Comment rejoindre le « vieux fou de dessin »dans son obsession ?
Il me guide, m’ouvre les plis de ses secrets et me permet de continuer encore et encore dans mes séries de dessins. A partir de la même source, les dessins sont toujours différents, ils s’enchainent, se répondent, se nourrissent les uns des autres.S’ils citent tous le maitre Hokusai, aucun n’est identique, et tous m’ont conduit à retrouver des gestes créateurs fondamentaux …
Le temps du trait ,de la ligne naissante , est le temps de la respiration de l’âme.
Les noirs profonds sont les lieux d’un temps étiré, d’une trace qui s’attarde…
Les vides sont les moments où le calame ne se pose pas …, où le temps du geste est suspendu …
Les traces légères de la plume sont les vrilles du temps où les secondes semblent se superposer….